Simulation d’une cellule de crise : risque inondation

Dans le cadre du nouveau programme de géographie de 2nde, nous devons aborder les nouveaux concepts de la géographie des risques à savoir : l’événement, la vulnérabilité, le risque, la catastrophe, et la résilience. Des domaines d’études de plus en plus importants dans nos sociétés où le dérèglement climatique et l’épuisement des ressources naturelles ont des conséquences sur l’activité humaine.

Ainsi, afin de mieux évaluer les différents dispositifs de gestion des risques et des crises en France, avons-nous simulé l’organisation d’une cellule de crise par la Préfecture de police de Paris pour gérer une crue de la Seine.

4 groupes ont donc été constitués :

  • Services de la préfecture de Police de Paris (secours et services de l’Etat, déploiement et déclenchement des différents plans comme ORSEC)
  • La Mairie de Paris
  • Direction des équipements, transports et communication
  • Cellule de prévisions météorologiques et hydrologiques

Chaque groupe se voyait remettre un important dossier documentaire comprenant les éléments nécessaire à la préparation de la réunion de crise. Eléments réels qui ont servi aux services du Préfet de police de Paris (Aimé G.), de prendre les décisions nécessaires lors de la crue de mai-juin 2016. D’ailleurs, des contacts avaient été pris avec les services du Préfet de police pour permettre de nous donner les indications utiles.

Suite à cette cellule, les portes-paroles de la PP de Paris ont élaboré un communiqué de presse afin d’alerter et prévenir les populations sur la situation, son évolution et les mesures à prendre, mais également sur les différentes missions des services publics parisiens en application du déclenchement du plan ORSEC.

Cette mise en situation a duré, en tout, 3h (2h d’étude de doc + 1h de cellule).

La mise en pratique de situations complexes liées aux activités humaines est une pratique pédagogique essentielles pour les élèves: les concepts sont mieux compris et maîtrisés, tout comme les enjeux. Même en géographie !

M. Fiumara (HG)